Commandes Linux : fdisk

FDISK

Installé avec le paquet util-linux
Voir aussi : gdisk, cfdisk, gparted et parted

 
La commande fdisk prend en charge les tables de partition GPT, MBR, Sun, SGI et BSD.

 

Afficher la version de la commande fdisk

fdisk --version

ou

apt-cache policy util-linux

 

Afficher les tables de partitions des périphériques indiqués puis quitter

fdisk -l [device]

ex :

# fdisk -l /dev/sda
Disque /dev/sda : 50 GiB, 53687091200 octets, 104857600 secteurs
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
Type d'étiquette de disque : dos
Identifiant de disque : 0x6036ca18

Périphérique Amorçage     Début       Fin  Secteurs Taille Id Type
/dev/sda1    *             2048 100663295 100661248    48G 83 Linux
/dev/sda2             100665342 104855551   4190210     2G  5 Étendue
/dev/sda5             100665344 104855551   4190208     2G 82 partition d'échange Linux / Solaris

 

Manipuler la table de partitions d’un disque

fdisk [device]
  DOS (secteur d'amorçage)
   a   modifier un indicateur d'amorçage
   b   éditer l'étiquette BSD imbriquée du disque
   c   modifier l'indicateur de compatibilité DOS

  Générique
   d   supprimer la partition
   F   afficher l’espace libre non partitionné
   l   afficher les types de partitions connues
   n   ajouter une nouvelle partition
   p   afficher la table de partitions
   t   modifier le type d'une partition
   v   vérifier la table de partitions
   i   Afficher des renseignements sur la partition

  Autre
   m   afficher ce menu
   u   modifier les unités d'affichage et de saisie
   x   fonctions avancées (réservées aux spécialistes)

  Script
   I   chargement de l’agencement à partir du fichier de script sfdisk
   O   sauvegarde de l’agencement vers le fichier de script sfdisk

  Sauvegarder et quitter
   w   écrire la table sur le disque et quitter
   q   quitter sans enregistrer les modifications

  Créer une nouvelle étiquette
   g   créer une nouvelle table vide de partitions GPT
   G   créer une nouvelle table vide de partitions SGI (IRIX)
   o   créer une nouvelle table vide de partitions DOS
   s   créer une nouvelle table vide de partitions Sun
Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :